Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël.

Il y a quelques jours, je pensais aux événements qui secouent nos sociétés occidentales et j’ai lu le psaume 129. Un extrait m’a inspiré une refléxion:

Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël.

Psaume 129

A première vue, il n’y a pas de relation particulière entre cette citation et le sujet que je veux traiter. Et pourtant, le Seigneur nous appelle à être des veilleurs et pas n’importe quel veilleur!! Nous devons être des veilleurs à la hauteur de celui de qui nous nous réclamons, le Christ.

Et pour ce faire, il ne s’agit pas de faire des nuits blanches, ça ne ferait que bloquer notre réflexion. Alors veiller c’est quoi? C’est faire attention, c’est ouvrir tous ses sens, toute son intelligence, tout son esprit, tout son être. Il s’agit de porter un regard sur le moindre mouvement. Etre veilleur c’est être veilleur dans nos sociétés et de nos sociétés. Ainsi, veiller c’est faire attention à ceux qui nous entourent, aux changements sociaux,… Veiller ce n’est pas regarder avec un regard « rétrograde » mais c’est veiller à la lumière de notre intelligence, de notre connaissance et à la lumière de la Vérité. Alors oui soyons des veilleurs de Dieu, des veilleurs de société. Chaque petit détail, chaque petit changement doit être source de réflexion, d’attention. Il nous faut veiller comme on doit veiller sur un feu pour éviter qu’il ne s’éteigne ou bien qu’il embrase toute la forêt. Il ne nous faut pas détourner notre regard de ce feu. Ce n’est pas non plus une attente, une veille inactive. Notre veille est une veille remplie d’attention, d’amour fraternel, d’amour de la Vérité, notre veille est remplie d’actions pacifiques. Il ne s’agit pas uniquement de veiller entre nous, il nous faut inciter notre prochain à veiller avec nous et avec le Seigneur car sans Lui rien n’est possible.

Comme nous le dit le psaume, on ne veille pas pour rien. Nous veillons pour l’accomplissement de la Création, nous veillons pour avoir une connaissance plus grande de la Vérité, de la vie, de la Création. C’est à nous de veiller, Dieu nous a confié sa Création pour que nous la protégions et non pour que nous ne la détruisions par nos actes irréfléchis, par notre égoïsme, par nos vices,… Notre veille est féconde. Notre veille est le fruit de notre amour de l’Humanité mais c’est aussi une source de laquelle jaillit une connaissance nouvelle de l’Humanité et de la Création qui ne fait que renforcer et enraciner en nous cet amour. En veillant, nous aurons accès à quelque chose de plus grand que l’aurore. L’aurore se renouvelle chaque jour depuis plusieurs milliards d’années et ça sera le cas pour quelques millions d’années encore. Mais, l’aurore solaire n’est pas éternelle. En revanche, la Vérité et le Seigneur sont éternels et uniques, ils ne se renouvellent pas et ne connaissent pas le temps (la durée).

" Les hommes de chez toi, dit le Petit Prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin et ils n'y trouvent pas ce qu'ils cherchent... Et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose et un peu d'eau... Mais les yeux sont aveugles... Il faut chercher avec le cœur... On ne voit bien qu'avec le cœur... L'essentiel est invisible pour les yeux..." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

 » Les hommes de chez toi, dit le Petit Prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent… Et cependant ce qu’ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose et un peu d’eau… Mais les yeux sont aveugles… Il faut chercher avec le cœur… On ne voit bien qu’avec le cœur… L’essentiel est invisible pour les yeux… » (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)